Comité des Jeunes

Créé en 2017, le comité de jeunes comprend 4 étudiants chefs de chœurs, compositeurs, responsables d’événements culturels, en provenance de toute la France et encadrés par des membres de l’IFAC. Le but de cette action est de veiller à suivre les nouveaux besoins et les pratiques de jeunes dans le chant choral et de permettre l’émergence de nouvelles formes de chant choral.

Coordination

  • Maëlle Defoin-Gaudet (Bureau), professeure en direction de chœur / Saint-Étienne
  • Micha Stafford (Conseil d’Administration), chef de chœur, clinicienne / Paris
  • Xavier Denaiffe, Responsable du développement de l’IFAC / Lyon

Membres

  • Emmanuelle Da Costa (Conseil d’Administration) compositrice / Saint-Étienne
  • Xavier Fontanier, chef de chœur, compositeur / Saint-Étienne
  • Hugo Maillé, Responsable vente média / Paris
  • Hélène Percheminier (Conseil d’Administration), musicienne intervenante, étudiante en direction de chœur / Paris

Projets 2018 :

  • Journée 5 Créations, 5 compositeurs, 5 chœurs en Région Auvergne-Rhône-Alpes

Dans l’objectif de développer le répertoire contemporain pour chœurs en France, le Comité des Jeunes de l’Institut Français d’Art Choral, en collaboration avec l’association E.C.H.O., commande une œuvre à un compositeur ou arrangeur pour chœur à voix égales, chœur à voix mixtes, ou chœur de femme.
Cinq chœurs amateurs de tous niveaux de la région Auvergne-Rhône-Alpes créeront les compositions au cours d’une représentation publique qui aura lieu au mois de décembre.

  • Enquête sur la pratique chorale des anciens choristes de maîtrises, filières-voix et chœurs d’enfants d’excellence

Le Comité des Jeunes de l’IFAC a émis l’hypothèse que beaucoup de chanteurs de 20 à 30 ans ayant une expérience chorale en maîtrise ou chœur d’enfants de bon niveau arrêteraient de chanter car ils ne trouvent pas de chœur à leur niveau.
Le brassage géographique à cet âge-là ne leur permet pas de retrouver des chorales adaptées à leurs appétences artistiques. Il y a certes de plus en plus de chorales d’entreprises mais il
s’agit plutôt des choristes qui débutent. La difficulté de constituer des groupes homogènes de jeunes chanteurs non professionnels à l’âge des études supérieures ou de l’entrée en activité conjugué au manque apparent d’offre pour cette classe d’âge mènent le comité à faire une étude pour confirmer cette intuition.

Partager : Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *