Créations contemporaines au Conservatoire du Neuvième, Paris

Projet : Du neuf, du neuf dans le 9 !

En 2014-2015, huit classes de chant choral de premier cycle du conservatoire du 9arrondissement de Paris se sont lancées dans la création contemporaine. Les élèves de la classe de direction de chœur ont été étroitement impliqués dans le processus et ont participé à cette expérience aux côtés des professeurs de chant choral et de direction de l’établissement.

Afin de soutenir ce projet, l’IFAC a mis à disposition certaines des œuvres commandées lors des appels à composition passés par l’association et a participé aux frais de déplacements des compositeurs. Les pièces de Denis Chevallier, Philippe Gouttenoire, Nicolas Pommier et Benoit Menut ont été créées ou recréées par les chœurs du conservatoire, dirigés par les étudiants en direction.

Les élèves et étudiants accompagnés par leurs professeurs se sont produit le mardi 31 mars et le mercredi 1er avril 2015. Une synthèse présente le résultat enthousiasmant de ces expériences de création.

N’hésitez pas à consulter cette synthèse et à vous en inspirer pour créer vos propres projets !
L’IFAC peut vous soutenir dans vos actions !

En voici quelques extraits :

Manon Lepauvre, étudiante de la classe de direction : « L’expérience avec la chorale d’enfant a été très enrichissante. Elle m’a permis d’être confrontée à un groupe d’enfants formant un jeune choeur encore en apprentissage et m’a donc donné ma première véritable expérience de chef de choeur tout en étant appuyée par Émilie la chef référente du groupe qui m’a énormément soutenue. »

Benoit Menut, compositeur : « Les répétitions avec les enfants furent très agréables et musicales, dans un climat d’écoute et de jeux. Ce fut personnellement un vrai plaisir de passer ces moments en leur compagnie. Est-ce banal d’écrire que cela fut enrichissant ? En tout cas, j’ai perçu grâce à eux de nouvelles extensions de cette pièce, et, plus encore, l’envie de continuer à écrire pour les enfants en général. »

Philippe Le Fèvre, professeur de direction de chœur et membre du conseil d’administration de l’IFAC : « Les étudiants ont pu construire, sans risque, semaine après semaine une relation avec un groupe d’enfants, travaillant toujours avec le filet que représente le professeur de chant choral en charge du groupe. Ils ont pu tester, expérimenter, apprendre, en s’investissant progressivement à leur rythme, selon leur niveau et leur ancienneté dans le métier. Chaque semaine, ils pouvaient faire le débriefing dans le cours de direction et retravailler les points qui avaient posé problème. »

Partager : Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail