Témoignage d’une Chorales d’entreprise chez AREVA/Framatome par Mariette Wilson

Créer une chorale d’entreprise dans une collectivité publique, une entreprise ou une association ?

Voici un nouveau témoignage de Mariette Wilson, cheffe de chœur à Lyon :

Présentation du chœur Art et Voix d’ AREVA/Framatome

Depuis quand existe cette chorale ?
Septembre 2012

Quand ont lieu les répétitions et à quelle fréquence ?
Dans les locaux de l’entreprise, les mercredis de 12h15 à 13h45.

Quel est l’effectif du chœur ?
35 à 40 choristes

Quels projets avez-vous avec ce chœur ?
Animations au sein de l’entreprise, deux ou trois fois par an (fête de Noël, cérémonie des vœux, mini-concerts à la cantine ou dans le hall).

Concerts à l’extérieur, une ou deux fois par an, si possible sur invitation d’une autre chorale pour faciliter l’organisation.

Pour organiser des concerts autonomes, le chœur a dû créer une association indépendante du CE, qui ne voulait pas cofinancer des activités hors du site. Cela complique d’ailleurs parfois l’organisation (qui rémunère le chef, etc)

Comment et pourquoi créer une chorale dans cette structure

Pourquoi avoir créé cette chorale ?

C’est une initiative d’un salarié qui chantait avec moi dans un autre chœur (associatif)

Quels moyens financiers et matériels ? (Qui finance la chorale : participation des choristes, Comité d’entreprise, ville? )

Le CE finance en partie, les choristes pour le reste

Quels frein avez-vous rencontré pour la créer et comment les avez-vous dépassé ? (Sensibiliser les pouvoirs publics à l’intérêt d’un tel chœur, difficulté à programmer les répétitions : où, quand, comment, avec qui? )

Aucune difficulté pour moi, d’abord c’est lui qui a tout géré, et puis ça a été très bien reçu par la direction qui a tout de suite soutenu le projet.

Quels conseils donneriez-vous à un chef de chœur qui souhaite créer un chœur dans une collectivité publique ? Quels sont les écueils à éviter ?

  • Trouver une personne interne qui porte le projet (relations avec la direction, communicating avec les employés).
  • Présenter à la direction les avantages d’un chœur d’entreprise (relations entre les salariés, image de l’entreprise, ambiance au travail, etc)
  • Prendre en considération la structure hiérarchique, se renseigner pour s’adresser aux bonnes personnes.

Avez-vous constaté une évolution du projet et un impact sur la vie collective ?

Le projet s’affine au fil du temps, mais reste assez fidèle à l’idée de départ. Les choristes me racontent l’impact sur la vie collective, d’après eux c’est très bénéfique pour l’ambiance, entre choristes mais aussi avec les personnes qui viennent écouter. Le chœur crée des liens, y compris entre les différents niveaux hiérarchiques, ce qui est très apprécié. Certains choristes me disent que la chorale leur fait beaucoup de bien au niveau personnel (détente, joie), et cela a évidemment un impact sur la collectivité. (Je suis aussi prof de yoga, je crois que ça aide).

 

Découvrez le témoignage de Jeanne, cheffe de chœur à Brest

Vous aussi, partagez votre expérience en complétant ce formulaire

 

Partager : Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail