Les maîtrises, forme d’avenir d’enseignement musical

Rapport sur l’enseignement maîtrisien

S’il a été choisi de limiter strictement le champ de l’étude aux chœurs d’enfants bénéficiant d’une articulation avec l’Education Nationale, la nécessité de procéder à des mises en perspectives avec d’autres formes d’enseignement musical apparaît tout au long de l’étude. Les maîtrises sont ici passées à la loupe, pour mieux appréhender leur diversité, leurs singularités, leurs difficultés, et au bout du compte pour mieux connaître cet enseignement musical qui a pu parfois apparaître comme isolé et peu ouvert. Qu’auraient à ce point les maîtrises de singulier ? Si elles existent, ces singularités méritent-elles d’être défendues, consolidées, voire développées ?

Héritées du passé, principale forme d’enseignement musical jusqu’à la Révolution française, réactivées dans les années 80 par une politique volontariste de l’Etat, quelle place les maîtrises peuvent-elles aujourd’hui occuper dans la formation au chant et au chant choral, mais plus largement encore dans l’enseignement musical en général ? Telle est la question à laquelle tente de répondre ce rapport.

La mission d’étude a été conduite en partenariat avec les Missions Voix en Région et avec un groupe d’administrateurs de maîtrises. Grâce au concours de la Cité de la musique, le rapport final a été rendu public samedi 4 juin 2005 à l’auditorium du musée de la musique, dans le cadre de la deuxième Biennale d’art vocal.

  • Téléchargement du rapport
  • Téléchargement du diaporama
  • Attention : le temps de téléchargement des documents ci-dessus peut prendre quelques minutes.

    Partager : Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail